Tapis d'Orient d'ateliers :

Sarough, ghoum, véramine, naïn, kashan.

S'inspirant de réalisations académiques de la dynastie des Séfévides, les tapis de cette rubrique reprennent des motifs traditionnels précieux ou classiques souvent réinterprétés par des Ustads du XIXe et du XXe siècle.

 

A partir de 1936, à l’initiative de Reza Palhavi Shah et jusqu’au milieu du XX siècle, l’État iranien créa une institution subventionnée afin de préserver des motifs anciens et traditionnels. Ces tapis ont l'appellation 'Sherkat farsh' ce qui peut se traduire par 'tapis d’État’ et qui permis de sauvegarder et de transmettre le savoir-faire et la tradition du tapis persan.

Kashan  3,60 x 2,58 m
Kashan 3,60 x 2,58 m

Kashan signé Ghotbi : Dim. 3,60 x 2,58 m  Nouvel arrivage

 

Tapis iranien laine kurk (laine fine d’agneau), chaîne et trame coton, circa 1950. Très bon état. Tapis solide et durable pouvant supporter un passage intensif.

 

Tapis réalisé dans l'atelier du Maître tisserand (Ustad) Ghotbi. 

 

Ville du centre de l'Iran, les réalisations de kashan débutèrent durant la dynastie des Séfévides (1501-1732) et particulièrement sous le règne de Shah Abbas.

 

Très beau kashan traditionnel à médaillon, de format mian farsh, rappelant les réalisations académiques de la dynastie de Séfévides (1501-1732). Sous le règne de Shah Abbas (1588-1629), des écoles ont été créées afin de former des ustads (maîtres tisserands) qui ont réalisé des cartons de tapis. Les dessins s’inspiraient de la tradition persane en reproduisant des scènes de chasses, des jardins, des roses, des arbres, des motifs de mosaïques ou de bas-reliefs (Persépolis) …

 

Ce kashan est l’exemple même de cette tradition. Au centre, deux médaillons bleu ciel et beige sont insérés dans un médaillon bleu marine. Quatre écoinçons, rappelant le médaillon central, ainsi que des bordures au motif 'hérati' ou 'samovari' (fleurs) encadrent le champ du tapis, sur un fond rouge profond, qui se compose d’une multitude de fleurs et de rinceaux.

Lien vers tapis dorokch 3,40 x 2,40 m

Kashan 3,05 x 2,00 m
Kashan 3,05 x 2,00 m

Kashan : 3,05 x 2,00 m  Nouvel arrivage

 

Tapis iranien laine kurk (laine fine d'agneau), chaîne et trame coton, circa 1960. Très bon état.

 

Tapis solide et durable pouvant supporter un passage intensif.

 

Beau kashan traditionnel de format "mian farsh". Un grand classique intemporel.

Sarough djosan 2,10 x 1,37 m
Sarough djosan 2,10 x 1,37 m

Sarough djosan  2,10 x 1,37 m  

 

Tapis iranien de la région d'Arak, laine kurk*, chaîne et trame coton, vers 1930. Bon état.  Tapis  solide et durable.

 

Situés au sud-ouest de Malayer, les djosans s'inspirent des réalisations des tapis de Sarough. Grâce à la qualité de l'eau de cette région, le lavage des laines permet d'obtenir d'excellents résultats (brillance et couleurs).

 

Ce djosan de format dozar** montre le travail remarquable des artisans de cette région.  Le champ du tapis se compose d'une multitude de fleurs et de rinceaux sur un fond rouge patiné. Quatre écoinçons de couleur ivoire éclaircissent l'ensemble. Le tout réhaussé par une bordure "samovari"  stylisée, entourée de deux petites bordures "herati" (fleurs). Un médaillon central rappelle par ses couleurs et son élégance, les bordures.

 

A noter deux petits dégorgements de couleurs sans gravité (voir photos).

*Laine kurk : laine fine prélevée par peignage sur le cou des agneaux.

** Dozar : format de tapis d'environ 2 m². Zar : unité de mesure persane équivalent à 106 cm.

Sarough  1,94 x 1,30 m
Sarough 1,94 x 1,30 m

Sarough ou sarouk : 1,94 x 1,30 m  

 

Tapis iranien de la région d'Arak, laine kurk, chaîne et trame coton, 1920-30.

 

Les saroughs sont des tapis tenus en haute estime pour leur qualité de laine, de dessins et de couleurs. Ces tapis ont différents motifs décoratifs comme des médaillons mais le plus souvent basés sur un thème floral.

 

Élégant sarough au dessin floral typique des réalisations académiques du début du XXème siècle. Belles bordures. Travail fin et soigné.

La bordure principale plus foncée met en valeur le champ du tapis sur un fond rose saumoné.  

Ce sarouk montre le travail raffiné et la sensibilité des tisserands persans.

La couleur dite "dughi" est une couleur rose saumonée propre aux saroughs des années 1920 dit " saroughs américains", exportés aux USA pour la demande américaine. 

 

A noter : Il existe une nouvelle génération de "saroughs américains" réalisés en Inde.

Sarough 3,00 x 2,06 m
Sarough 3,00 x 2,06 m

 

Sarough : 3,00 x 2,06 m  Vendu

 

Tapis iranien de la région d'Arak, laine kurk, chaîne et trame coton, 1970-80. Très bon état.

 

Beau sarough de format 'mian farsh' se composant d'un grand médaillon central floral mis en valeur sur un fond uni (kafzadé) ivoire.

De belles bordures ainsi que quatre écoinçons font de ce tapis une belle réalisation académique. Tapis solide et durable.

 

Laine kurk: laine fine prélevée sur le cou des agneaux.

Sarough djosan  1,47 x 1,05 m
Sarough djosan 1,47 x 1,05 m

Sarough djosan : 1,47 x 1,07 m   Vendu

 

Tapis iranien de la région d'Arak, laine, chaîne et trame coton, vers 1950. Bon état.

Points d'arrêt et bordures restaurés. Chaîne et trame : coton.

 

Situé au sud-ouest de Malayer, les djosans s'inspirent des réalisations des tapis de Sarough. Grâce à la qualité de l'eau de cette région, le lavage des laines permet d'obtenir d'excellents résultats (brillance et couleurs).

 

Le champ du tapis sur un fond bleu marine,  se compose des motifs 'mahi' (losange) et 'boteh'. Tout autour, deux petites bordures 'hérati' (fleurs) entourent une bordure plus importante au motif 'samovari' (tortue) rappelant les tapis de Malayer. Boteh : motif ancien ayant différentes significations. Il peut représenter la transformation de Zoroastre en cyprès, symbole de l'éternité, mais aussi en goutte d'eau, en palme, en arbre. Le terme 'boteh' signifie 'buisson fleuri' en persan. Il existe une similitude avec le yin et le yang.

Tabriz Roumanie 1,99 x 1,98 m
Tabriz Roumanie 1,99 x 1,98 m

Tabriz : 1,99 x 1,98 m  Nouvel arrivage

 

Tapis réalisé en Roumanie dans les années 50-60, laine kurk*, chaîne et trame coton. Très bon état. Belle réalisation. 

 

Au milieu du XX siècle, des maîtres tisserands (Ustads) de Tabriz (Iran) ont formé des tisserands roumains. Leurs ateliers reprenaient le plus souvent des motifs académiques propres aux tapis iraniens tabriz. Ces tapis étaient d'excellente facture autant dans la qualité de la laine que dans le tissage (travail fin).

 

Ce tabriz roumain est l'exemple type de ces réalisations.

Un médaillon élégant sur un fond ivoire composé du motif "göl-e-bölbül"** se détache sur un champ orangé décoré d'une multitude de rinceaux, de fleurs (göl) et de botehs***. Des bordures travaillées ainsi que les quatre écoinçons sont en harmonie avec le médaillon central. 

Le format carré est très intéressant. 

 

*laine kurk : laine fine d'agneaux.

**Göl-e-bölbül : motif représentant des roses et des oiseaux (rossignols).

***Boteh : Motif ancien ayant différentes significations. Il peut représenter la transformation de Zoroastre en cyprès, symbole de l'éternité, mais aussi en goutte d'eau, en palme, en arbre. Le terme boteh signifie "buisson fleuri" en persan. Il existe une similitude avec le yin et le yang.

Ghoum soie :

 

Tapis iraniens soie, vers 1990. Très bon état.

 

La ville de Ghoum ou Qum se situe à une centaine de kilomètres au sud de Téhéran. Les premières réalisations débutèrent dans les années 20-30, s'inspirant des réalisations de la dynastie des Séfévides des villes de Kashan, Tabriz, Ispahan.

 

Remarquable travail pour ces ghoums, de format puchti. On peut apprécier la maitrise des tisserands dans la représentation réaliste des oiseaux perchés sur un arbre en fleurs. Sur chaque ghoum, une petite bordure, beige pour l'un, rouge pour l'autre, encadre le motif.

Ces deux ghoums ont dépassés le status de tapis.

Ghoum soie 0,40 x 0,29 m
Ghoum soie 0,40 x 0,29 m
Ghoum soie 0,41 x 0,28,m
Ghoum soie 0,41 x 0,28,m

Veramine 1,45 x 0,96 m
Veramine 1,45 x 0,96 m

Véramine : 1,45 x 0,96 m 

 

Tapis iranien laine kurk, 1970-80. Usures d'usage. Quelques restaurations.

 

Véramine sur fond bleu, de format zaronim en laine kurk (laine fine prélevée au printemps sur le cou des agneaux). Il s'agit d'un vrai véramine et non d'un véramine fait dans le Khorassan (nord-est de l'Iran).

Le motif se compose de fleurs et de feuillages.  Les couleurs ont été patinées par le temps et sont douces (bleu, vert amande, rose, beige). Deux petites bordures "hérati" sur fond beige et une bordure plus large sur fond rouge rosé mettent en valeur l'ensemble du tapis.

Veramine  2,15 x 1,60 m
Veramine 2,15 x 1,60 m

Véramine : 2,15 x 1,60 m   

 

Tapis iranien laine, 1950-60. Chaîne et trame coton. Bon état. Tapis solide et durable.

 

Située au sud-est de Téhéran, la petite ville de Véramine réalisait des tapis reprenant le plus souvent le motif intemporel 'mina khani' (motif marguerite), interprétation du motif 'hérati' ou 'mahi'. 

 

Combinaison harmonieuse de couleurs pour ce véramine au graphisme original comprenant un médaillon central sur un fond rouge, inséré dans un médaillon ivoire. 

Dans les bordures, différents "cartouches", reprennent des motifs floraux, mais aussi, des représentations animales (belettes, ou furets). 

 

Veramine  1,52 x 1,07 m
Veramine 1,52 x 1,07 m

Véramine : 1,52 x 1,07 m   Vendu

 

Tapis iranien laine kurk, 1970-80. Très bon état. Les bordures ont été restaurées.

 

Située au sud-est de Téhéran, la petite ville de Véramine réalisait des tapis reprenant le plus souvent le motif intemporel 'mina khani' (motif marguerite), interprétation du motif 'hérati' ou 'mahi'. Ce motif, sans doute d'origine kurde, se retrouve sur les bidjars.  Tendance à se raréfier.

 

Élégant véramine sur fond bleu, de format zaronim en laine kurk (laine fine prélevée au printemps sur le cou des agneaux). Il s'agit d'un vrai véramine et non d'un véramine fait dans le Khorassan (nord-est de l'Iran). 

Ce grand classique est réalisé avec le motif intemporel 'mina khani' (motif marguerite). Ce motif est sans doute d'origine kurde et 

se retrouve sur les bidjars.  Trois petites bordures "hérati" mettent en valeur l'ensemble du tapis. Tendance à se raréfier.